Commune de Lambersart

Vous êtes ici : Accueil / Bien vivre / Vie municipale / Budget - Finances / Budget 2019

Bien vivre

Budget 2019

-7% sur la taxe d’habitation entre 2014 et 2020

Malgré le désengagement de l’État qui se poursuit et une réforme de la taxe d’habitation qui se fait aux dépens des collectivités, la ville réussit à baisser à nouveau en 2019 le taux de la taxe d’habitation tout en maintenant les services à la population.

Le budget 2019 permet de garantir l’exercice des missions du service public, de mener à bien les projets actuels de la collectivité et de préparer les grands chantiers d’avenir.

Le fonctionnement représente 33,5 millions d’euros et l’investissement près de 11 millions. Ce budget permet de poursuivre les orientations budgétaires engagées depuis 2014.

Cette dynamique se heurte cependant à l’État qui impose aux collectivités une pression budgétaire constante. C’est pourquoi en 2019, la ville a poursuivi son travail de rationalisation drastique des coûts tout en maintenant un haut niveau d’investissement et une offre de services de qualité.

La stratégie financière mise en place depuis 2014 se poursuit et l’objectif de baisser le taux de la taxe d’habitation de manière importante est tenu.

 

Fonctionnement

Perte de certaines recettes

Concernant les recettes, il faut souligner la perte de recettes de l’État, avec le retour du Fonds de Péréquation Intercommunal au niveau de 2017 soit une baisse de 123 000€, la disparition du fonds d’amorçage lié au nouveau rythme scolaire 2018/2019, la baisse du fonds départemental de la taxe professionnelle pour 61 000€…

Recherche permanente d’économies

Soucieuse de la bonne gestion des deniers publics et afin de conserver des marges de manoeuvre, l’équipe municipale s’est engagée avec les services de la Ville dans une recherche permanente d’économies, de mutualisation dans les achats, et d’optimisation des dépenses publiques. Cet effort constant permet de contenir l’évolution des charges de fonctionnement.

Des augmentations obligatoires

Le budget primitif 2019, c’est aussi une évolution naturelle des dépenses après une période très contrainte, une hausse de prix sur certains marchés, la prise en compte des élections européennes,de l’entretien des terrains sportifs.Quant aux charges de personnel, elles restent depuis des années parmi les plus basses de la région.

Une politique volontariste

On peut souligner la politique volontariste et engagée de la collectivité en matière de développement durable. La Ville met en oeuvre le nouveau programme zéro déchet, le bio à la cantine, et fera le nécessaire pour préserver sa 4e fleur.

L’équipe municipale continue ses efforts en matière de propreté pour offrir un cadre de vie agréable aux Lambersartois. Elle s’engage également dans la dynamique de Lille 2020 Capitale du design dans le cadre du Colysée. Le sport, la vie associative, les écoles, l’action sociale, la politique en faveur des plus fragiles (aînés, petite enfance) restent fortement soutenus.

 

Les principaux investissements

Le montant des investissements prévus pour le budget 2019 est de près de 11 millions d’euros.

• Fin des travaux de l’école Pasteur pour 3 millions d’euros

• Adaptation des bâtiments municipaux aux personnes porteuses de handicap pour près de 800 000 € : la ferme du Mont-Garin, le club-house du hockey à Guy Lefort, l’école maternelle Mozart, l’école Rameau, l’église Saint-Sépulcre, la Maison de l’Emploi, la salle de la Cité Familiale, le Point Information Jeunesse rue du Bourg, la salle G.Delfosse, l’allée du Collège et des caniparcs.

• Traitement des réseaux aériens afin d’éviter les câbles disgracieux dans le quartier Cité familiale pour 259 000€

• Démarrage du réaménagement du centre Bourg pour 350 000€

• Poursuite de l’équipement des écoles en matériel numérique pour 339 063€ (dont l’équipement de la nouvelle école Pasteur)

• Lancement des études sur l’opération du site République (cantine et activités périscolaires)pour 150 000€

• Aménagement du nouveau skatepark pour 155 000€

• Renforcement de l’équipement de sécurité publique (caméras de vidéo-protection, radars pédagogiques) pour 45 000€

• Travaux d’entretien du patrimoine pour 2,2 millions d’euros, dont des travaux à la garderie Desrousseaux, la modernisation de l’éclairage public, la pose de système d’alarme et d’alerte dans les écoles, des mises aux normes salle Malraux, l’extension du Relais Assistantes Maternelles, le remplacement de l’éclairage ferme du Mont Garin…

 

Recettes

• Recettes en augmentation du Fonds de Compensation de la TVA liées aux investissements importants de la ville

• Gestion dynamique du patrimoine communal par la vente de deux terrains aujourd’hui inutilisés rue Nadaud et rue Debuire du Buc.

• Des demandes de subventions sont en cours pour différents projets auprès de différents partenaires : Département, MEL

• Pas d’emprunt pour 2019

 
Haut de page