Commune de Lambersart

Vous êtes ici : Accueil / Tourisme et culture / Découvrir notre ville / Retour sur notre histoire / Chronologie

Tourisme et culture

Chronologie

 

1101 : naissance de la paroisse de Lambersart citée dans les textes de donation par l'évêque Baudry de Tournai à la collégiale saint-Pierre de Lille.

1141 : indépendance de la paroisse vis-à-vis de Lomme.

1245 : donation du fief du Maugarni (ferme du Mont Garin) par Jeanne du Busquet à l'abbaye de Flines à la comtesse Marguerite de Flandre (sœur de Jeanne).

1328 : citation de Jehan de le court maïeur de Lambersart dans la charte du seigneur Jean de Raineval.

1400 : monument funéraire de Jacques Legrand (Legroux Jackem) décédé le 22 novembre en l'église Saint Calixte.

1449 : premier dénombrement des ducs de Bourgogne qui cite les noms du curé Baude Parent et du maïeur Pierre de le Forterie.

1483 : début de la comptabilité connue de la fabrique de la paroisse de Lambersart

1505 : premier dénombrement de la paroisse riche de 70 feux.

1544 : inventaire des principaux propriétaires et occupeurs de terres de la paroisse par les ducs de Bourgogne : les Muchos de Bétrémieux Six, le Bosquiel de Laurent Pollet, le Croquet de Mahieu Lemahieu, la Carnoye de Jean Dillyes, l'anglée de Georges Dillyes, la Cueillerie de Grard de le Saffre, le Camp-Royé d'Antoine Becquart, La Motte-Raineval de Pierre de le Saffre et Maulgarni de Martin Dillyes.

1578 : entrevue historique entre le gouverneur de Lille (sire de Willerval) et le baron de Montigny (chef des malcontents) dans le château d'Houchin au Canon d'or pour écraser la révolte protestante des hurlus.

1600 : le duc Charles de Croÿ fait dresser par l'équipe d'Adrien de Montigny entre 1590 et 1610 le premier inventaire coloré à la gouache de ses propriétés dont le village de "Lanbersart".

1603 : don de la cloche "Jésus" par le seigneur du village, Jean Sarrazin de 1060 kilos.

1662 : liste des « échevins » Antoine Descamps le vieil, Jacques Capon, Dominique Rouzée, Jean Desmarecaulx, Michel Lienart, Mathieu Sélosse, Pierre Desreumauls.

1667 : siège de Lille et annexion de la Flandre par Louis XIV et construction de la citadelle.

1670 : liste des échevins de la ville : Dominique Rouzée (censier et brasseur, lieutenant), Jacques Capon, Simon Desmarescaux, Michel Lienart, Pierre Desrumaux, Louis Boutillier, Pierre Pollet, Guillaume Philippo. Etablissement d'une nouvelle banlieue essentiellement dans le Canon d'or qui ampute le territoire de Lambersart jusqu'à la Révolution. 

1676 : Antoine Descamps (censier, lieutenant) cité comme échevin.

1698 : Louis Boutillier (fermier du croquet) cité comme échevin.

1708 : siège de Lille et reddition de la citadelle. Episode du prince d'Orange et du boulet qui emporte la tête de son barbier.

1716 : liste des échevins : Michel Renart (lieutenant) Jean Rouzé, Guillaume Leuridan, Antoine Liénart, Léopold Lepers, Antoine de la Fortrie, Jean-Jacques Charlet, François Pollet.

1739 : liste des échevins : Jean-François Descamps (censier La carnoy, lieutenant) Guillaume Leuridan, Antoine Liénart, Léopold Lepers, Antoine de la Fortrie, Jean-Jacques Charlet, François Pollet.

1743 : pierre tombale de Jacques Charlet, « échevin » de Lambersart, qui se trouve dans le déambulatoire de l’église actuelle Saint Calixte.

1777 : liste des échevins : Jean-Joseph Dillies (lieutenant), Jacques Charlet, JB Meurisse, AJ Leuridan, JB Herbau, F Roussel.

1787 : liste des échevins : François Joseph Roussel (lieutenant) JB Herbau, Charles Duthoit, Noël Deleplanque, Philippe Bonenfant.Inauguration du Colysée royal en juin par la société créée à la mort du prince de Soubise  en 1786, sur les plans de François Verly.

1789 : rédaction des cahiers de doléances

1790 : 1er février 1790, premières élections municipales au café saint Calixte, première mairie. Le cabaret porta ensuite le nom « au sapeur pompier ». La maison en saillie est frappée d’alignement en 1800 mais celui-ci ne fut réalisé qu’en 1988.

1795 : Le vote à bulletin secret est inscrit dans la constitution mais en grande partie inappliqué.

1833 : le café de Charles Meurisse, « à la maison commune » est la seconde mairie jusqu’en 1875.

1839 : première école communale sur la place de l’église saint Calixte. Elle servit de mairie de 1875 à 1894. Le presbytère est reconstruit sur la place de l'église.

1840 : première société de secours mutuels, saint Nicolas fondée par M. Gallois, conseiller municipal dont les statuts sont modifiés en 1852.

1846 : arrivée du chemin de fer à Lambersart (ligne Paris-Lille-Dunkerque). Lors de l'incendie du palais de justice de Lille, disparition des archives de l'état civil de la ville de Lambersart de 1792 à 1822.

1848 : plantation d’un arbre de la liberté dans le cimetière jouxtant l’église saint Calixte le 11 avril sur décision du conseil municipal après l’instauration du suffrage universel masculin béni par l’abbé Desplanque. 

1851 : Achat par la ville du presbytère au Bourg sur le contour de l'église et d'un terrain pour le jardin en 1853.

1852 : Prestation de serment de fidélité au prince Louis Napoléon le 13 mai. La ville rétribuait un instituteur (M Mercier) et une institutrice (Me Lainé) ainsi qu'un garde-champêtre. L'instituteur dispose d'une classe et d'un logement au rez de chaussée alors que le premier étage est occupé par l'institutrice et la classe des filles. Sur 200 votants, 193 votent « oui » à la restauration de l'Empire. Construction des trottoirs de l’avenue de Dunkerque.

1855 : naissance de la société de secours mutuels du hameau de Canteleu dont monsieur Beharel devient le président en 1856.

1857 : décès de Charles Auguste Meurisse né le 19 octobre 1797 à Lambersart et décédé le 3 avril 1857. Il a été élu maire sans interruption du 28 décembre 1832 au 3 avril 1857 soit 25 ans environ.

1858 : M. Du Lac de Fugères est nommé maire de Lambersart le 3 janvier. Installation de la teinturerie Auguste Delcourt, rue du Bourg.

1861 : empierrage du chemin de Verlinghem et de la ruelle du maréchal (Bourg). Installation d'une distillerie agricole à Canteleu (Cousin-Pollet).

1862 : acquisition d'un terrain rue de la Carnoy pour la construction d'une école laïque de filles et d'un logement pour l'institutrice (donation Desmazières)

1864 : nomination d'un vicaire nécessaire compte tenu de l'augmentation de la population

1865 : destitution du maire Louis Sélosse par le préfet

1866 : transfert du cimetière de saint Calixte, chemin de Lompret (ex ruelle du maréchal). Construction de l’église Saint Sépulcre à Canteleu par l’architecte Charles Maillard. Epidémie de choléra. 

1873 : chaque conseil municipal est émaillé de départs précipités des élus de Canteleu menés par Béharel Emile.

1874 : apparaissent parmi les plus imposés dans les registres fiscaux de la commune les noms de Charles Groulois, Bernard Gustave, Leplus-Cousin, Becquet-Defives Pierre, Pruvost Charles, Lecroart Achille, Sdez-Meriet, Bruyerre Désiré, Scherer de Scherbourg, Defives Auguste, Delobel Célestin, Lecocq Louis, Devrast Charles, Desailly Amand, Kolb Bernard.

1875 : la troisième mairie située place de l’église est utilisée en dépit d’une forte opposition. Construction du pont supérieur sur l’avenue de Dunkerque.

1876 : élection et non plus désignation par le préfet du maire de Lambersart le 8 octobre de Richard Bailly et de son adjoint Louis Wambre.

1877 : transfert des archives communales antérieures à 1790 aux archives départementales. Acceptation du passage du tramway avenue de Dunkerque.

1878 : ouverture de l’école Jeanne d’Arc, rue de la Carnoy. Demande d'installation de l'éclairage au gaz.

1879 : ouverture de la société de carrelages de Smet à Canteleu (aujourd’hui Comar).

1880 : décision de la construction de l’école de garçons du Bourg, Pascal

1882 : division de Lambersart en deux bureaux électoraux, Bourg et Canteleu, le chemin vert servant de délimitation. Protestation contre les industriels qui polluent la Deûle.

1883 : construction du château Descamps Groulois devenu château Bonte puis annexe de la mairie en 1988.

1884 : inauguration du champ de courses et du vélodrome. Débuts du vélodrome construit sur les plans de l’architecte Albert Baert. Grande loi sur les libertés communales (5 avril), instauration de la carte d’électeur et mise en place des principes de l’organisation communale dont par exemple le droit à un blason.

1885 : réception de l'école de garçons du Bourg (architecte Pennequin)

1886 : une deuxième ligne de chemin de fer coupe le territoire, voie ferrée d'Haubourdin à Saint André. Décision de démolir la chapelle de la petite place.

1887 : projet d’installation d’un tramway dans l'avenue de l'Hippodrome.

1888 : dénomination des nouvelles rues autour de l'avenue de l'Hippodrome par Edmond Ory.

1889 : installation de la filature Crépy à Canteleu.

1890 : début du tramway hippomobile entre Lille et Lambersart par l’avenue de l’Hippodrome.

1891 : construction de la villa Saint Charles par l’architecte Victor Mollet, premier prix du concours de la plus belle villa de l’hippodrome qui a lieu en 1895

1893 : l’ancienne mairie sise sur la place de l’église étant trop exiguë, la quatrième mairie de la ville sise à l’angle de l’avenue Delécaux et de l’Hippodrome  comporte une salle de réunion dont la cheminée comporte les armoiries de Lambersart.

1894 : construction de la villa Saint Georges par Albert Baert.

1895 : concours de la plus belle villa de l'avenue de l'Hippodrome à l’initiative de Edmond Ory

1896 : reconstruction de l’église Saint Calixte sur les plans de l’architecte Boudin.

1898 : construction d’un institut orthopédique disparu en 1918

1900 : construction de la villa des roses avenue de l'hippodrome (appelée également villa Saint Arnoul puis villa Antonia et, dans les années 30, villa des roses).

1901 : publication des résultats du concours de la plus belle villa de l’avenue de l’hippodrome par un jury composé de MM. Maillard (architecte Tourcoing), Delforterie (expert), Bourbon (directeur des services municipaux de la ville de Lille). La villa saint Charles dessinée par Victor Mollet emporte le premier prix.

1902 : 8 août, le tramway électrique arrive à Lambersart

1905 : le concours de chiens ratiers de l’hippodrome attire 2.000 personnes.

1906 : affaire des inventaires, Saint-Calixte est investie par la troupe.

1908 : construction de l’église Saint-Gérard dans le quartier du Canon d’or. Construction du château de la Cessoye par Mr Dubar propriétaire de l’écho du Nord (La voix du Nord) aujourd’hui école privée de la Cessoie.

1912 : inauguration des locaux de l’union nautique.

1913 : achèvement du château du pré fleuri par la famille Crépy. Instauration de l’isoloir et de la carte d’électeur.

1914, 2 août : le tour de France passe avenue de Soubise. Fermeture du vélodrome. En octobre, Lambersart est occupée par les troupes allemandes.

1918, 14 octobre : les troupes anglaises libèrent la ville occupée depuis 4 ans.

1919 : installation de la scierie Sion.

1920 : regroupement des tombes des militaires allemands au cimetière allemand.

1921 : fondation de l’Union philanthropique, association d’éducation populaire. Installation de l’institution Sainte Odile dans le château du Colysée. Nouvelle coupe ferroviaire par le raccordement des voies à la gare de marchandises de Lomme Délivrance.

1924 : fondation du syndicat d’initiative le 3 juillet dont la présidence est assurée par André Muller. Distribution par courrier des cartes d’électeur.

1925 : remplacement du pont métallique de l’avenue de l’Hippodrome à l’identique.

1927 : inauguration du cimetière militaire et du monument aux morts.

1928 : installation d’un kiosque à musique place du docteur Martin (ex amiral Courbet). Inauguration du groupe scolaire Victor Hugo-Maintenon à Canteleu.

1929 : débuts de construction de la cité familiale.

1931 : inauguration de l’école Samain.

1934 : ouverture de l’école sainte Thérèse dans le quartier de la Cité familiale, aménagement du nouveau cimetière de la rue de Verlinghem. Début de la construction de la clinique de la Roseraie.

1936 : décès de l’urbaniste Edmond Ory.

1937 : installation des services municipaux et du commissariat de police dans la nouvelle mairie du château des Charmettes propriété de la famille Pouiller-Bocquet. Débuts de l’électrification à Lambersart.

1939 : déclaration de guerre et installation de troupes anglaises dans les châteaux de la rue de Lille. Construction de l’église sainte Thérèse dans la cité familiale.

1940 : bataille de Lille et combats à Canteleu, incendie de la mairie des Charmettes le 30 mai.

1940 : ouverture de la mairie provisoire (6° mairie) le 3 juin dans le château Valery-Decroix, aujourd’hui institut F Deligny.

1942 : arrestation de Gabrielle Bouveur (réseau Gloria SMH) et de Jean Rousseau (réseau Alliance). Achat de terrains pour agrandir le cimetière de la rue de Verlinghem. 

1943 : arrestation de Marcelle Honvault du mouvement de résistance Voix du Nord.

1944 : Dénonciation de la convention Ory entre la ville de Lille et la ville de Lambersart, début du contentieux juridique. 10 avril, bombardements de Lomme Délivrance et de Lambersart.

1944, 3 septembre : libération de la ville. Installation du comité de libération le 15 octobre présidé par Albert Liévin, maire MRP de Lambersart. Martyre des 5 équipiers nationaux Jean Caloone, Jacques Picavet, Oswald Crespi, Michel Thomas, Marcel Derycke.

1945 : pour la première fois, les femmes votent.

1947 : création d'un square à Canteleu à proximité de l'église à la suite des destructions de la guerre. Premier bulletin municipal à parution bimestrielle en dépit des restrictions de papier.

1948 : ouverture de l’école ND de Grâce, petit séminaire qui se fondra dans le collège D. Savio. Apposition d'une plaque en l'honneur du centenaire de la révolution de 1848 et pour Charles Meurisse sur la maison d'un conseiller municipal, mr Brisy. Éclairage électrique de l'avenue de Dunkerque.

1949 : installation dans la nouvelle mairie, la 7°, le pré fleuri.

1950 : inauguration du parc des charmettes. Disparition du kiosque de la place du docteur Martin.

1951 : dénonciation des conventions Ory entre Lambersart et Lille. Edification de la salle polyvalente du pré fleuri.

1952 : construction du quartier du Champ de Courses avec les HLM.

1954 : le 16 juillet le conseil municipal décide la création d’immeubles au Pacot-Vandracq compte tenu de la pénurie de logements sur la commune.

1955 : construction de l’école maternelle La Fontaine dans le quartier du Canon d’or, inauguration le 14 juillet. Surélévation des écoles Victor Hugo et Maintenon à Canteleu (décembre).

1956 : protocole d’accord avec la ville de Lille pour l’abandon de la zone non aedificandi en vue de la construction d’un lycée.

1957 : installation des compagnies de CRS dans les locaux de l’ancienne clinique de la roseraie. Construction d’un second étage à l’école Samain.

1958 : construction de l’église moderniste ND de Fatima. Construction du groupe scolaire dit de la Cité familiale (Pasteur, Desbordes-Valmore, Desrousseaux) inauguré le 28 septembre.

1959 : construction du lycée Jean Perrin.

1961 : début de la construction du Pacot-Vandracq avec le CIL. Disparition de la becque de la tortue.

1964 : fermeture de la filature Crépy. Premier échange scolaire avec la ville allemande de Viersen. Destruction de l’ancienne mairie à l’angle de l’avenue de l’hippodrome et Delécaux. Fin de l’utilisation du tramway. Ouverture des écoles du quartier des Conquérants (P Loti et Mozart) et de la Cessoie (Rameau).

1965 : construction des immeubles de l’avenue Louis Braille. Fermeture de la dernière guinguette de la ville, le café des fleurs. Construction de l’école Rameau.

1967 : construction de la clinique de l’hippodrome. Inauguration des écoles du Pacot-Vandracq (Lavoisier, Louise de Bettignies, Perrault) et de la salle de sports P de Coubertin.

1969 : construction du restaurant scolaire Watteau et du collège A Frank.

1970 : construction de la salle des fêtes, A Malraux. Inauguration des maisons du béguinage. Erection de la tour TDF à 80 mètres de hauteur. Signature officielle du traité de jumelage entre Viersen et Lambersart.

1971 : fondation de l’école Mozart.

1972 : inauguration du « béguinage » logements pour personnes âgées.

1973 : inauguration du centre municipal de plein air. Construction du nouveau quartier Verghelle. Construction de la piscine tournesol.

1974 : construction du quartier de la Cessoie.

1975 : construction du foyer résidence des Charmettes. Construction de la halle de sports Sainte Cécile. 

1977 : rénovation de la ferme du Mont-Garin.

1978 : la propriété Willot rachetée est transformée en résidence du clos du bourg pour les personnes âgées en 1985. Nouveau cours de la Deûle. Construction des passerelles Ory puis République en 1983.

1981 : destruction de l'école Saint Joseph et construction du parking de l'avenir. Achat de la propriété Saint Pierre.

1982 : construction du second collège de la ville, le collège Lavoisier.

1983 : agrandissement de l’hôtel de ville inauguré par le président du sénat, Alain Poher.

1984 : liaison entre l’avenue de l’Hippodrome et la rocade nord-ouest. Pour la première fois à Lambersart, un chef d’état étranger est reçu en la personne du Président de la République Fédérale d'Allemagne, monsieur Von Weizsaecker. Inauguration du complexe sportif Norbert Segard.

1987 : développement de la zone d’activité des Conquérants avec le centre EDF. Construction de la résidence pour personnes âgées du Clos du Bourg. Acquisition du castel Saint Gérard. Construction des tennis couverts du Canon d’or. Création de la première crèche associative, Chant Accueil.

1988 : décès de Georges Delfosse et élection de Marc-Philippe Daubresse. Début de l’opération d’urbanisme d’amélioration de l’habitat à Canteleu (courées). Inauguration des nouveaux locaux de la garderie La Fontaine fondée en 1971.

1989 : inauguration de la ligne de métro Lomme Lambersart Lille. Acquisition du château Bonte, centre de Gaulle. Décès de Jules Maillot, ancien maire.

1992 : jumelage avec Southborough (Kent).

1997 : inauguration du domicile collectif pour personnes âgées à Canteleu.

1998 : début des classes citoyennes, une semaine d’éducation à la citoyenneté. Mise en place du Relais Assistantes maternelles.

1999 : inauguration de la salle municipale de la Cité familiale. Référendum contre la fusion avec Lille.

2000 : classement de la villa Saint Charles et de la villa Saint Georges à l’inventaire supplémentaire du patrimoine historique. Création du cimetière paysager du triangle des ormes.

2001 : débuts de l’activité de la zone du Pont Royal avec l’installation de l’entreprise Sylis.

2002 : inauguration des nouveaux locaux de la police municipale. Première réunion de la démocratie participative. Classement de la villa Sdez (Boudin) et la villa art déco de l'avenue Bailly Ducroquet (A. Stevens).

2003 : lancement de la ZPPAUP zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager.

2004 : inauguration de la maison folie de Lambersart, le Colysée, sous l’inspiration de Pierre-Louis Carlier, architecte du parvis de la cathédrale Notre dame de la treille à Lille et de la restauration de l’Opéra.

2005 : nouveau centre technique municipal

2006 : ouverture du Clos Saint Pierre, arboretum et espace nature.

2007 : lancement du projet de rénovation urbaine du Pacot-Vandracq.

2008 : réélection de M.P. Daubresse. Lancement de Lambersart-Plage.

2009 : inauguration de la maison de l’emploi au Pacot-Vandracq.

2010 : Marc-Philippe Daubresse devient ministre de la jeunesse et des solidarités actives.

 
Haut de page