Commune de Lambersart

Vous êtes ici : Accueil / Bien vivre / Cadre de vie et urbanisme / Environnement / Les conseils du jardinier

Bien vivre

Les conseils du jardinier

Après un printemps et un été de sécheresse, l’automne s’annonce plutôt pluvieux.

Ce qui, nous l’espérons tous, rechargera les réserves. Ces deux années très sèches nous obligent à repenser nos méthodes de culture. Ces changements ne passent pas forcément par un remplacement des types de végétaux au profit de végétaux plus méditerranéens.

En effet, rien de plus triste et monotone qu’un manque de diversité variétale dans un jardin, un parc ou un espace vert. Repenser nos méthodes de culture peut se traduire par l’implantation des végétaux à une exposition plus appropriée au développement de ceux-ci. Une meilleure régulation de l’arrosage peut aussi être favorable, si bien entendu le végétal a vraiment besoin d’un apport en eau, ce qui n’est pas toujours le cas.

Enfin, vous l’aurez compris, une bonne connaissance des végétaux aidera à mieux les cultiver. Ne nous précipitons pas trop, car la nature peut nous surprendre…

Cette saison est propice au nettoyage des massifs. L’arrachage des plantes annuelles au profit des bisannuelles et des bulbes peut commencer, l’idéal sera de terminer cette opération avant la fin du mois d’octobre afin que ces plantes puissent encore se développer en terre avant la saison froide.

Rentrez les plantes gélives que vous souhaitez conserver, déplantez également les tubercules de dahlias, bulbes de glaïeuls et stockez-les durant l’hiver dans une pièce bien aérée à l’abri du gel.

Ramassez régulièrement les feuilles mortes tombées sur les pelouses. Par cette opération, vous limiterez la prolifération mousse, mais vous éviterez aussi l’asphyxie du gazon et l’apparition de l’anthracnose. Enlevez les adventices à l’aide d’un couteau à désherber et ressemez immédiatement en préférant un mélange de semences spéciales pour le regarnissage.

Ces graines de gazon germent généralement plus rapidement et s’adaptent aussi plus facilement. Ne taillez pas les rosiers trop courts avant l’hiver : réduisez les rameaux d’un tiers de leur hauteur pour qu’ils ne souffrent pas trop des gelées.

 
Haut de page