Commune de Lambersart

Vous êtes ici : Accueil / Bien vivre / Cadre de vie et urbanisme / Projets / Logements Nadaud

Bien vivre

Logements Nadaud

Après deux réunions publiques au printemps, de nombreuses modifications (un étage de moins, une étude de circulation et de stationnement) et trois rencontres avec les riverains les 27, 28 et 30 septembre, le projet B a été retenu pour la rue Nadaud.

Une première réunion s’était tenue le mercredi 29 mai 2019 et avait réuni une trentaine de riverains. Ce soir-là, Christiane Krieger avait rappelé certains principes dont celui “de la réalisation d’une école primaire, d’un espace polyvalent et d’un restaurant scolaire financés en partie par la vente d’un terrain de 3843 m² sur une partie de l’ancien site”. Un mode de financement permettant également la réalisation d’une cinquantaine d’appartements à destination principalement des seniors, “une demande forte d’habitants du quartier”, rappelle aujourd’hui le maire. Des trois projets qui avaient été présentés lors de la deuxième réunion du 13 juin, deux remarques des riverains avaient émergé, sur la hauteur des bâtiments et la circulation dans le quartier. Quatre mois plus tard, les trois promoteurs, suivant la volonté de concertation de Christiane Krieger, ont revu leur copie en prenant en compte les remarques des habitants sur l’aspect hauteur.La ville, quant à elle, a commandé une étude de circulation et de stationnement qui lève le doute sur la densité réelle de véhicules ou encore sur la disponibilité de places de parkings(voir par ailleurs) !

Ce qui ressort surtout, ce sont les comportements et stationnements illicites de certains conducteurs. Résultat, le projet B choisi propose 2 bâtiments en R+2 avec 12 logements en moins par rapport à la première offre : 54 (35 en accession libre et 19 à loyer modéré) au lieu de 66 tout en conservant un taux de 38% d’espaces verts, très au-dessus des 30% demandés à l’origine. Il prévoit 41 places de stationnement en aérien et 40 en sous-sol. Concernant les caractéristiques urbaines, les deux bâtiments sont en recul de 4 mètres par rapport à la chaussée.De plus, comportant un étage de moins,les bâtiments sont désormais à la même hauteur que les habitations de la rue Nadaud.

À noter : ces bâtiments respecteront la réglementation thermique en vigueur, seront pourvus de panneaux solaires, de bornes électriques, de cuves de récupération d’eau, de conteneurs à déchets enterrés ou encore d’un local vélos.Concernant la vente du terrain, en juin dernier la ville espérait le vendre entre 1,350 et 1,8 million d’euros. Aujourd’hui la donne a changé, qui dit moins de logements dit un prix du terrain à la baisse. Toutefois, le prix plancher estimé est tout de même atteint à savoir 1,2 million €.

 

Les résultats de l’étude de circulation et de stationnement*

Suite aux craintes des habitants sur la circulation et les emplacements de stationnement,la ville de Lambersart a demandé une étude au cabinet Iris Conseil, qui a rendu ses conclusions.

Ainsi, l’implantation des deux projets immobiliers sur le quartier nord-ouest (Nadaud et Gruson) générera un trafic supplémentaire **de l’ordre de 58 véhicules à l’heure de pointe à l’horizon 2022. Les vérifications de capacité des carrefours ont été effectuées en étudiant les itinéraires les plus défavorables. Les résultats obtenus font état d’une circulation future confortable avec des temps d’attente allongés seulement de 1 à 5 secondes sur les sept carrefours.

Par ailleurs, l’offre de stationnement sur le quartier est normale et permet de répondre à la demande relevée de manière globale. Des aménagements sont cependant préconisés afin de permettre une meilleure canalisation des usagers sur l’espace public.De même, afin d’améliorer la circulation et la sécurité au droit des écoles, l’étude recommande une mise à sens unique de la rue Moraës et la matérialisation du stationnement longitudinal qui permettront de lutter contre le stationnement en double file et les rotations inutiles en recherche de stationnement. Ces pistes vont être étudiées avec les riverains et la MEL.* étude consultable en mairie** dans l’hypothèse la plus pessimiste

 
Haut de page